3 méthodes de désencombrement

Désencombrer sa maison pour ne garder que l’essentiel, retrouver de la place dans ses placards et se sentir libérée de ses possessions, ça vous dit ? Si oui,découvrez dans cet article 3 méthodes efficaces pour désencombrer sa maison. Choisissez la méthode qui vous convient et c’est parti!

Vous avez sûrement lu que pour désencombrer, il faut 3 grands sacs poubelle/corbeilles/cartons, enfin ce que vous voulez. L’un servira pour les choses à garder, l’autre pour les choses à donner et le troisième pour les choses à jeter. Je vous propose d’ajouter un quatrième sac avec les choses à vendre.

Dans cet article, nous verrons comment choisir ce que nous allons garder. Il existe de nombreuses façons de faire et je vais les détailler ci-dessous.

Trier en fonction de ce dont nous avons besoin

C’est ma façon de trier. Si je n’ai pas besoin de quelque chose, que je ne l’utilise jamais, ne le porte jamais et ne peux voir aucune autre utilisation à cet objet (upcycling), alors je m’en débarrasse. En général, il faut se poser la question: « est-ce-que je me suis servie de cet objet/chose cette année? » Si oui, nous gardons, si non, cet objet sera cordialement invité à quitter notre maison.

Avantage : assez simple car nous savons ce dont nous nous servons et ce qui prend la poussière

Inconvénient : il reste toujours ce petit doute « et si ça me servait un jour? » qui fait que nous pouvons nous retrouver à garder beaucoup trop de choses. Si vous avez tendance à tout garder « au cas où », mieux vaudra donc essayer une autre méthode.

Trier en fonction de ce qui nous rend joyeux

Dans sa désormais célèbre méthode KonMari, Marie Kondo auteure du bestseller La Magie du rangement, propose de trier ses affaires en prenant chaque objet dans sa main et en se posant la question si cet objet nous apporte de la joie.

Si la réponse est oui, l’objet sera gardé, si c’est non, il sera jeté en le remerciant au préalable.

Le but est de se débarrasser le plus rapidement de ce qui nous encombre, mais chacun peut adapter la méthode à ses valeurs : ne pas tout jeter dans un sac poubelle mais faire le tri, donner ce qui peut l’être, revendre, etc. De même, remercier l’objet est quelque chose de culturel (Marie Kondo étant japonaise) et donc facultatif.

Avantage : permet de ne garder que les objets que nous aimons et pas les autres qui s’accumulent “au cas où”. Cette méthode donne aussi de très bons résultats chez les personnes qui se sont laisser envahir par leurs possessions et pour qui désencombrer la maison est devenu une nécessité.

Inconvénient : il faut être prêt pour se lancer, ce qui peut être particulièrement difficile chez les personnes pour qui l’accumulation d’objets résulte d’un besoin de se sentir en sécurité.

Trier en fonction du temps que va nous prendre l’objet

Voici une approche que j’ai découvert récemment et que j’adore. Pour Mindy Starns Clark, auteure du livre The House That Cleans Itself: 8 steps to keep your home twice as neat in half the time (désolée mais ce livre ne semble pas être traduit en français), toutes nos possessions consomment une valeur en temps, c´est à dire le temps que l´on va passer à les nettoyer, les dépoussiérer, les ranger, les chercher sous le lit, les déplacer, se remémorer leur prix, etc. Pour chacune de nos possession, il convient donc de se poser les questions:

Est-ce-que cet objet vaut le temps que je vais passer dessus?

Le compromis entre le temps passer dessus et ce qu’il me procure est-il bon?

Est-ce-que je suis prête à passer une seconde de plus dessus ou je souhaite m’en débarrasser maintenant afin qu’il ne me prenne plus de mon précieux temps ?

Elle propose donc de ne garder que les objets simples à entretenir. Bye bye les habits nettoyage à sec, les habits difficiles à repasser et les mini objets déco impossible à dépoussiérer.

Avantage : très pragmatique, méthode parfaite pour les personnes qui ont beaucoup de mal à maintenir leur maison rangée et organisée (ce qui était le cas de Mindy). Par la suite, les résultats resteront visibles car cette méthode de tri permet de réellement se simplifier la vie.

Inconvénient : nécessite d’être assez détachée de ses possessions car le critère de choix est ce qui est pratique, pas ce qui nous met en joie.

Vous venez donc de voir un aperçu de 3 méthodes différentes pour désencombrer votre maison avec leurs avantages et inconvénients. Il ne vous reste maintenant qu’à trouver celle qui vous correspond le mieux et à commencer le tri!

Nous verrons aussi dans les prochains articles une série de questions/réponses sur le désencombrement et ensuite comment donner, vendre et jeter ce qui doit l’être.

En attendant, n’hésitez pas à partager votre méthode favorite pour faire le tri.

 

PS: Inscrivez-vous à la lettre d’information pour recevoir les prochains articles par mail.

 

Cet article peut contenir des liens affiliés.